Accès eau potable et assainissement d’Aftout El Charghi

AEP- Assainissement liquide – Hygiène

Accroissement significatif de la desserte en eau potable et de l’accès à des équipements sanitaires de qualité dans les wilayas du Gorgol, de l’Assaba et et du Brakna

Budget : 27.300.000 € ( dont subvention UE de 5.000.000 € + prêt AFD)
Durée : 2012- 2020

1. Informations générales


Zone(s) d’intervention (Wilaya) : Gorgol, Assaba et Brakna
Pilier du consensus européen : Humanité

ODD : Accès à l’eau et à l’assainissement
Levier 2 : Capital humain/services de base
Chantier stratégique d’une meilleure résilience des couches les plus vulnérables
Ministère partenaire : Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement
Maitre (s) d’œuvre : Agence Française de Développement

Contact : Charles Debeugny – Chargé de programme : [email protected]

2. Contexte et enjeux de l’Action

Les caractéristiques géographiques et climatiques de la Mauritanie font de l’accessibilité à l’eau un défi historique majeur et permanent. À cette problématique structurelle est venue s’ajouter, suite à la sédentarisation rapide et massive des populations, celles de l’assainissement. Le secteur de l’hydraulique demeure confronté à la triple problématique de la limitation de la ressource, de la sédentarisation rapide des populations, et de l’augmentation constante des besoins. Actuellement, moins de 30 % de la population rurale est reliée à un réseau d’eau potable et moins de 15 % possède un accès à l’assainissement amélioré.

Le projet « Eau Potable et Assainissement Aftout el Chargui » vise un double objectif : (i) améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement (construction de systèmes d’alimentation en eau potable à partir du barrage de Foum Gleita ainsi que la construction d’équipements collectifs d’assainissements, particulièrement dans les écoles) et (ii) améliorer les pratiques d’hygiène et d’assainissement via une démarche d’assainissement total piloté par la communauté qui s’appuie sur la formation de comités villageois d’hygiène.

La contribution de l’UE a permis de financer les activités relatives à l’assainissement du projet. Le projet dans sa globalité est financé également par l’AFD (Agence française de développement), la BIsD (Banque islamique de développement) et le FADES (Fonds arabe pour le développement économiques) pour un montant total de 90 M€.

3. Activités principales menées en 2019

Poursuite des activités de construction des infrastructures d’accès à l’eau potable
Poursuite des travaux de construction des latrines publiques
Missions et études : inventaire du patrimoine de l’ONSER (Office national des services en eau en milieu rural), impacts environnementaux et sociaux des délégations de service public

4. Résultats principaux atteints depuis le démarrage de l’Action

Réseaux de distribution d’eau potable installés dans 147 localités au bénéfice de 87 100 personnes
586 localités sensibilisées aux bonnes pratiques d’hygiène au bénéfice de 146 000 personnes, et 513 localités certifiées Fin de Défécation à l’Air Libre (FDAL)
936 latrines publiques construites sur financement du projet et 8 950 latrines familiales construites par les ménages

5. Perspectives pour l’année 2020

• Fin des travaux d’accès à l’eau potable (pose de bornes fontaines et de regards)
Capitalisation sur les bonnes pratiques des volets Eau et Assainissement du projet et atelier de clôture
Etudes : auscultation technique du barrage ; la maintenance et la gestion du barrage