Résilience et autonomisation des migrants liés au conflit du Nord Mali

Renforcement de la résilience et de la capacité d’autonomisation des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées internes liés au conflit du Nord Mali (Action régionale)
Budget : 5.243.000 € dont 4.893.000 € financé par l’Union européenne
Durée : 2017 – 2020

Zone(s) d’intervention (Wilaya) : Hodh El Chargui

Pilier du consensus européen : Paix

ODD : Paix, justice et institutions efficaces

Levier 3 : Gouvernance

Chantier stratégique de la Gouvernance Politique, la cohésion sociale, la paix et la sécurité

Contact : Fadela Novak-Irons – Représentante Adjointe UNHCR – [email protected]

2. Contexte et enjeux de l’Action

Malgré l’Accord de paix et de réconciliation au Mali en 2015, la situation sécuritaire reste instable et les zones d’insécurité se sont étendues au centre du pays. En 2019, le HCR a effectué l’enregistrement de 6 372 réfugiés maliens.
Cette instabilité et les difficultés rencontrées pour apporter les garanties minimales d’un retour sûr pour les réfugiés maliens dessinent aujourd’hui la perspective d’un exil prolongé en Mauritanie. De ce fait, le HCR cherche à trouver des solutions locales et à promouvoir l’autonomisation à travers l’amélioration des moyens d’existence des réfugiés et de la communauté d’accueil dans une région chroniquement vulnérable et sujette à des crises alimentaires récurrentes, ainsi que l’envisage le Pacte mondial sur les réfugiés.
Le HCR coordonne la réponse humanitaire, comme le requiert le modèle de coordination pour les réfugiés, et fournit, en collaboration avec les autres partenaires sur le terrain, les services essentiels, la protection et l’assistance à 61 034 personnes, dont 54,5% de filles et de femmes et 45,5% de garçons et d’hommes.

3. Activités principales menées en 2019

Finalisation du rapport sur le profilage socio-économique des ménages réfugiés enregistrés au camp de Mbera 
Définition et mise en œuvre d’une méthodologie de ciblage
Mise en œuvre de 352 activités génératrices de revenus (AGR)
Contribution à l’autonomisation de 1.809 réfugiés
Formation professionnelle de 200 jeunes (hommes et femmes) réfugiés et de la communauté hôte en « Chantier Ecole »
Diagnostic de l’impact socio-économique de la présence des réfugiés sur la population hôte
Quarante-sept étudiants réfugiés maliens ont reçu des bourses afin de poursuivre leurs études universitaires à Nouakchott 
Facilitation du rapatriement volontaire de 2.327 réfugiés

4. Résultats principaux atteints depuis le démarrage de l’Action

Profilage socio-économique des ménages réfugiés du camp de Mbera réalisé
Méthodologie CARI+ pour le ciblage de l’assistance alimentaire distribuée aux ménages réfugiés tenant compte de la sécurité alimentaire et des dimensions de protection des ménages appliquée
Etude d’analyse des chaînes de valeur pour identifier les opportunités économiques dans la région pour les réfugiés et les communautés hôtes réalisée
352 AGRs en partenariat avec SOS Désert dans les communautés hôtes et World Vision pour les réfugiés mis en œuvre et 450 AGRs conclus en partenariat avec COOPI
Séances de sensibilisation relatives à la gestion pacifique des conflits entre les réfugiés et la communauté hôte organisées
Autonomisation de 1.809 réfugiés dont 1.346 femmes à travers l’exploitation de périmètres maraîchers
Bourses octroyées à 47 étudiants réfugiés pour la poursuite de leurs études universitaires à Nouakchott
208 jeunes du camp de Mbera formés au sein d’écoles-chantiers dans le secteur des BTP en partenariat avec le BIT
Diagnostic de l’impact socio-économique de la présence des réfugiés sur les populations hôtes et des mesures de mitigations répondant aux besoins de celles-ci réalisé
Rapatriement volontaire de 2.327 personnes facilité

5. Perspectives pour l’année 2020

Au cours de la dernière année, le HCR a pour objectif de continuer à mettre en place des AGRs et de mettre en œuvre des projets à impact rapide afin de renforcer la résilience de la population hôte et l’auto-suffisance des réfugiés et d’améliorer la cohabitation pacifique entre les deux communautés. De plus, le HCR développera en partenariat avec Save the Children des activités inclusives visant à la réduction des conflits en zones urbaines.

Dans le même temps, le HCR continuera à soutenir les activités de maraîchage, les AGRs et les activités de formation professionnelle au camp de Mbera ainsi qu’à octroyer des bourses universitaires pour les étudiants et à faciliter les retours volontaires des réfugiés maliens dans la sécurité et la dignité, lorsque la demande en est faite.