SAFIRE

Programme de renforcement de la résilience des communautés urbaines et rurales vulnérables en Mauritanie
Budget : 10.526.527 € ( dont 10.000.000 financée par l’Union européenne + co-financement ONG)
Durée : 2019 – 2023
T05-EUTF-SAH-MR-07 – 3 Consortia d’ONG – Safire

Zone(s) d’intervention (Wilaya) : Nationale

ODD : Paix, justice et institutions efficaces (16)

Pilier du consensus européen : Prospérité

9. Chantier stratégique de la consolidation de l’Etat de droit, des droits humains et de la justice
Levier 3 : gouvernance

Contact : Inter Consortia : Ibrahima NDAO – Coordonnateur Inter Consortia – [email protected]

2. Contexte et enjeux de l’Action

L’exode rural est un phénomène important en Mauritanie depuis les grandes sécheresses des années 1970-80. Les migrations peuvent être saisonnières ou de longue durée, internes ou transfrontalières, vers les villes, les pays de la sous-région et l’Europe. Les migrations saisonnières concernent particulièrement les zones d’agriculture pluviale du fait de la saisonnalité des activités culturales et concernent plutôt les hommes jeunes. Les migrants entretiennent généralement un lien économique et social important avec leur village d’origine, même si celui-ci tendrait à se distendre avec les difficultés économiques auxquelles ils peuvent être confrontés (chômage, précarité..).

La ville de Nouakchott a connu une croissance démographique exponentielle depuis sa création en 1957. Sa population est ainsi passée de 500 habitants en 1960 à plus d’1 million aujourd’hui, soit près d’un tiers de la population totale. Le secteur informel ne représenterait que 30% de l’économie de la capitale, mais serait la source de revenu principal de près de 80% des habitants. L’emploi est aujourd’hui la principale préoccupation des jeunes.

Le programme SAFIRE (SECURITE ALIMENTAIRE FORMATION INSERTION RESILIENCE ET EMPLOI) a pour objectif l’augmentation de l’insertion professionnelle et sociale à travers l’appui à la formation professionnelle, l’accompagnement des jeunes vers l’emploi, le renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et la promotion des complémentarités économiques et sociales entre territoires urbains et ruraux et les opportunités liées aux dynamiques migratoires.

Sous la supervision du Ministère de l’Emploi, de la Jeunesse et des Sports, il est mis en œuvre par trois consortiums regroupant 14 ONG : 1. OXFAM avec Action Contre la Faim, Terre des Hommes Lausanne, ARDM, AFCF, AMAD, ODZASAM ; 2. Croix rouge française avec GRDR, ECODEV, Terre des Hommes Italie, Croissant Rouge Mauritanien ; 3. GRET avec Caritas Mauritanie.

3. Activités principales menées en 2019

Conduite des études et diagnostics préliminaires sur les secteurs porteurs, le maraîchage, la gestion des ressources naturelles
Réalisation d’enquêtes Baseline
Gouvernance du programme : finalisation des documents, organisation de réunions techniques de coordination, préparation du Comité de pilotage national, mise en place des comités de pilotage régionaux pour le suivi technique et l’orientation du programme
Lancement du projet au niveau national et régional
Production des outils de gestion et de communication : tableau des bénéficiaires, Newsletter N°1 de SAFIRE
Information sur le projet auprès des autorités locales, des services techniques et des groupes cibles
Identification des sites des espaces jeunes et du site pour l’espace test agricole, construction et aménagement de ces sites
Accueil et orientation des jeunes, Identification et mise en place de dispositifs d’accompagnement à l’insertion socioprofessionnelle
Mise en place d’Espaces jeunes pour accueillir le public
Déploiement de l’offre de formation et d’insertion des jeunes dans les filières classiques à Nouakchott (CFIP Caritas Mauritanie à Dar Naïm)
Renforcement des capacités de la cellule d’insertion du CFIP
Consolidation de l’offre de formation dans la filière « fourneaux améliorés » dans l’atelier-école Fayda du Gret à Dar El Beida
Réalisation de diagnostics et ciblage des zones d’intervention et des populations bénéficiaires des appuis agricoles
Mise en place de dispositifs de conseil agricole basés sur l’échange entre pairs et l’expérimentation paysanne
Accompagnement des groupements d’agropasteurs pour la production agricole
Organisation de réunions de travail et ateliers de formation de l’Inter Consortia sur l’emploi, la création d’entreprises et les chaînes de valeurs
Appui au montage de microprojets
Promotion des semences améliorées
Formation d’auxiliaires vétérinaires
Sensibilisation ANJE/PFE et dépistage des enfants/PFE

4. Résultats principaux atteints depuis le démarrage de l’Action

Atelier de lancement National du programme et 5 ateliers Régionaux organisés (Brakna, Gorgol, Hodh El Gharbi, Hodh El Chargui, Trarza)
Etudes réalisées sur les secteurs porteurs, la socio-anthropologique, le maraîchage, la gestion des ressources naturelles
3 contrats de partenariat signés avec des acteurs privés pour : (i) la gestion de l’espace test entre GRDR et AGRI-Sahel ; (ii) la gestion de l’« espace jeunes » de El Mina entre TdH-IT et le Bureau Mauritanien pour l’Insertion ; (iii) la réalisation des jardins hydroponiques entre TdH-IT et Sahla solutions
1 espace test agricole construit et aménagé au PK17
1 salle construite et aménagée pour 30 apprenants sélectionnés sur 180 candidats pour la formation sur la production agro-écologique de légumes au PK 17
4 « Espaces Jeunes » mis en place à Kaédi, El Mina, Néma et Aoiun El Atrouss en coordination avec les Délégations Régionales du MEJS
Plus de 2000 jeunes porteurs de projet appuyés dont 349 accompagnés sur les compétences de vie à Néma et Aioun
14 jardins fourragers mis en place (deux Hodhs)
10 clubs de mères de 200 femmes mis en place à Kaédi pour la promotion des bonnes pratiques alimentaires, nutritionnelles, d’hygiène et d’assainissement
Besoins d’appui de 3 centres de formation à Kaédi évalués en vue d’un accompagnement
1 195 candidatures de jeunes reçues et traitées au niveau de l’espace jeunes de Kaédi en collaboration avec la DREJS
1 étude Baseline et 1 étude sur les secteurs porteurs réalisées
Au sein de l’atelier-école Fayda à Dar El Beida, 07 apprentis soudeurs formés en vue du développement de la filière fourneaux améliorés
120 paysans relais formés au niveau de 03 champs écoles paysans sur les techniques d’aménagement et de production agricole
Etudes diagnostiques dont un pré-diagnostic et des diagnostics agraires rapides réalisés au niveau de 16 villages du Trarza Plans d’actions avec 16 groupements réalisés et 13 groupements accompagnés pour les campagnes de production normale et de contre- saison (zone Gret)
Expérimentations agricoles réalisées au niveau de 3 champs écoles (zone Gret)842 agropasteurs accompagnés sur la promotion des semences améliorées adaptées aux changements climatiques (dans les 2 Hodhs)
8 482 femmes et jeunes appuyés pour la promotion des bonnes pratiques en matière d’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE) et les Pratiques Familiales Essentielles (PFE) (dans les deux Hodhs)
Campagnes de dépistage de la malnutrition réalisées auprès de 33 151 enfants
31 animateurs formés en développement social et compétences de vie dans les 2 Hodh

5. Perspectives pour l’année 2020

Accueil et orientation des jeunes via les Espaces Jeunes
Sélection des porteurs de projets et accompagnement à l’entreprenariat
Finalisation du parcours de formation des 30 apprenants de l’espace test du PK 17 et accompagnement à l’entreprenariat
Sélection et formation de 60 nouveaux apprenants de l’espace test agricole
Identification et mise en place d’activités génératrices de revenus pour les femmes et formation des clubs de mères à Kaédi
Mise en place de jardins hydroponiques à El Mina
Sensibilisation sur les mesures de prévention du Covid-19, distribution de masques et de kits d’hygiène (pour les 3 consortia à Nouakchott)
Poursuite de la sélection, de l’accueil et de la formation des jeunes dans les filières classiques, les métiers ruraux et les métiers verts (GRET)
Poursuite des appuis à l’insertion des jeunes (mise en place des groupes SILC, appuis aux initiatives d’installation des jeunes, le rapprochement avec les entreprises, etc.)
Poursuite de l’appui aux groupements d’agropasteurs et l’identification de nouveaux groupements (zone GRET)
Mise en place des conventions locales pour la gestion concertée des ressources naturelles dans le Brakna
Organisation de foires ou salons sur l’emploi et l’entreprenariat des jeunes
Organisation de missions auprès des diasporas Mauritaniennes pour les impliquer dans SAFIRE
Organisation d’un Forum économique avec les diasporas et les autorités Mauritaniennes
Réalisation d’une étude sur la filière énergie et le soutien à la création d’emplois pour les jeunes (zone GRET) et d’une étude de faisabilité d’un réseau d’aliments nutritionnels et le soutien à l’entreprenariat féminin
Financement de 275 microprojets innovants au profit des jeunes et accompagnement d’agropasteurs vulnérables dans le montage de microprojets (Consortium Oxfam)
Accompagnement de parcours de formations professionnelles pour les jeunes
Financement direct de microprojets dans les métiers porteurs en milieu urbain
Mise en lien du rural et de l’urbain et renforcement de la concertation communale sur les questions liées aux mobilités internes
Mise en place des unités de vente de farines enrichies (sur les 3 zones)